Renoult Conseil Immobilier
21 Déc

Votre agence immobilière de Sotteville-lès-Rouen fait le point sur les prévisions de 2016 !

Décembre confirme la tendance de novembre. Les établissements bancaires ont pour la grande majorité d’entre eux baissé, ce mois-ci, leurs barèmes. Ainsi, les taux moyens sont en légère baisse (-0,05%) sur l’ensemble des durées et des profils.

Une situation inhabituelle, certes, mais qui ne doit rien au hasard, vous vous en doutez ! Alors que se passe-t-il en cette fin d’année ? Pour vous apporter des réponses, votre agence immobilière du de Sotteville-lès-Rouen s’est intéressée à la question.

Les banques ont des objectifs ambitieux
Ce qu’on peut dire, c’est que les banques préparent 2016. La plupart sont très clairement repassées, depuis quelques semaines, en « mode » conquête afin d’aller chercher de nouveaux dossiers qui répondront à leurs objectifs commerciaux de 2016. De plus, si elles peuvent rouvrir les vannes du crédit c’est grâce à la politique de la Banque Centrale Européenne (BCE) qui reste très arrangeante et qui continue de soutenir l’économie en encourageant les établissements bancaires à prêter toujours plus.

Autre point : les OAT restent sous la barre des 1% depuis le 17 septembre (0,94% au 7 décembre) ce qui contribue également avec une inflation très faible à maintenir extrêmement bas des taux d’emprunt pour les particuliers. « Nous sommes aujourd’hui très proches des taux planchers que nous avons connus en mai dernier : le taux moyen sur 20 ans se négocie autour de 2,45 % contre 2,25 % en mai, explique Maël Bernier, de Meilleurtaux.com. En réalité, les marges bancaires restent très satisfaisantes et les établissements bancaires sont unanimes dans leurs fortes ambitions pour 2016. Quand les taux d’intérêt sont bas, les taux d’épargne le sont aussi, et le crédit immobilier reste dans ce cas l’unique moyen ou presque pour les banques de capter une nouvelle clientèle.»
Début 2016 promet donc un fort redémarrage de l’accession à la propriété. Tous les atouts s’installent, en effet, pour créer cette dynamique : arrivée du PTZ 2016, taux de crédit toujours au plancher, prix stables dans l’ancien comme dans le neuf, pouvoir d’achat immobilier au top… Et si c’était le moment d’en profiter ?

C.V. / Bazikpress © destina

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée